Pratiques éco-responsables en Andalousie

En 2014-2015, en classe de première ES, nous participons à un projet «développement durable». Tous les lundis, nous nous réunissons pour initier, fonder les bases d' une démarche éco-responsable et solidaire au sein de l'établissement.

1es3-2015EcorRespnsable2ecoResponsable

Plusieurs groupes se sont constitués et chacun d'eux a choisi un thème bien précis.

  • Un premier groupe a travaillé sur la « seconde vie » des équipements informatiques (ordinateurs non utilisés par exemple),
  • le deuxième a étudié sur la question du gaspillage des aliments à la cantine et du compostage des déchets verts,
  • le troisième sur la question de la récupération des eaux de pluie et le dernier sur la mise en place du tri sélectif au lycée.

Ces projets sont destinés à rendre le lycée Eugène Delacroix plus agréable à vivre et les conduites de chacun plus respectueuses de l'environnement.

Dans le cadre de ce projet, nous sommes allés 5 jours en Andalousie (Espagne). Là-bas nous avons pu rencontrer les élèves de Coria del Rio (petite ville à 16 Km de Séville) avec qui, auparavant nous avions déjà échangé sur les actions à mener au lycée à travers la plateforme e-twinnings. Pendant ce voyage, nous avons visité certaines villes Andalouses et en avons profité pour interroger les jeunes espagnols sur leur démarche en faveur du développement éco-responsable et partager nos connaissances autour de ces problématiques.

En Espagne, plus de 45% de l'électricité provient de l'énergie renouvelable avec une contribution importante de l'Andalousie. Nous avons pu nous en apercevoir en découvrant les sites éoliens et plus particulièrement la centrale solaire thermique à concentration Gemasolar. 

D'autre part, le voyage nous a permis aussi de découvrir des formes de recyclage différentes de celles pratiquées en France. Il existe dans les rues des grandes villes andalouses des systèmes de collecte classiques mais aussi de nombreux sites de tri d'huile usagée. L'originalité de cette démarche nous a interpellée, car jamais en France nous avions vu de système de recyclage pour huile usagée.

Ce voyage nous a ainsi permis de découvrir des pratiques alternatives de production, de gestion de l'énergie d'une grande ampleur puisque la seule centrale Gemasolar fournie de l'électricité à 27 000 foyers mais aussi de constater que la sensibilisation aux enjeux du réchauffement climatique  s'inscrit peut-être davantage dans le quotidien des espagnols.

Mamou, Djénaba, Michelle , Kahena , élèves de première ES3, juin 2015